Apprentissage

Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage ?

C’est un contrat de travail, à durée déterminée (trois ans). C’est en même temps un contrat de formation : l’entreprise s’engage à donner des activités à l’apprenti lui permettant d’acquérir des connaissances techniques mais aussi relationnelles et humaines afin de le rendre apte à exercer les fonctions d’un ingénieur.

Quelle doit être la durée du contrat ?

Il convient de signer un contrat d’une durée de trois ans équivalente à la durée des enseignements à Polytech Paris-Sud. Contrat du 1er septembre 2014 au 30 août 2017 pour la promotion 2017 (diplômée en 2017).

Quand faut-il avoir trouvé le contrat ?

La formation débute officiellement le 1er septembre. Il vaut mieux avoir signé avant cette date pour commencer à travailler en entreprise avant la rentrée des cours (début septembre 2014). En pratique, le contrat doit être signé avant le 30 novembre 2014.

La formation est-elle payante pour les apprentis, pour les entreprises ?

La formation est gratuite pour les apprentis : c’est le CFA (Centre de Formation d’Apprentis) qui règle les frais d’inscription universitaires. C’est l’entreprise qui inscrit l’apprenti à la sécurité sociale des salariés.

L’entreprise est sollicitée pour verser la Taxe d’Apprentissage à l’école par le biais des organismes collecteurs de cette taxe.

Quel est le diplôme délivré à l'issue de la formation ?

Il s'agit du diplôme d’ingénieur de l’école polytechnique de l'Université Paris-Sud, spécialité X, en partenariat avec l’ITII Ile de France.

Est-ce le même diplôme que sous le statut étudiant ?

Oui et non...

Oui car c’est un diplôme d’ingénieur, d’une école (Polytech Paris-Sud) habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieur.

Non, car la formation n’est pas identique : l’apprentissage suppose moins d’heures d’enseignement et davantage d’expérience acquise en entreprise.

Quel est le rythme d’alternance ?

L’alternance est courte, typiquement deux semaines par mois en entreprise, et deux semaines par mois à l'école. Chaque année, une période longue en entreprise est prévue, notamment pour pouvoir aménager une mobilité à l'étranger de huit semaines.

Y a-t-il des épreuves de sélection ?

L'entrée dans la filière est sélective. La sélection se fait sur dossier, entretien et test d'anglais. Il n'y a pas d’épreuves de concours de type devoir sur table...

Comment se passe la sélection des candidats ?

Les dossiers, contenant les notes de terminale et les bulletins des années préparant au diplôme Bac +2 (éventuellement celles du Bac +3), sont examinés par un jury qui décide de convoquer (ou non) le candidat à un entretien.

Cet entretien de motivation a pour but de vérifier la volonté du candidat de se former par la voie de l’apprentissage. Le jour de l'entretien, le candidat sera soumis à un test d'anglais proche de celui du TOEIC.

Quelle est l'importance de l'anglais ?

Pour valider un diplôme d'ingénieur , il faut obtenir un score au moins égal à 750 au TOEIC. Le jury d'admission peut éliminer des candidats trop faibles en anglais, jugeant la "marche trop haute" pour atteindre ce score.

Qu’est-ce que le CFA Union ?

Toute formation par la voie de l'apprentissage est rattachée à un CFA (Centre de Formation d’Apprentis) qui s’occupe de la gestion des contrats d'apprentissage et de toute question relative au droit du travail. Le CFA Union regroupe bon nombre de formations de l’académie de Versailles et de l’Université Paris-Sud. Il reçoit les subventions de la Région Ile-de-France ainsi que la Taxe d'Apprentissage des entreprises qui emploient les apprentis. Le CFA redistribue ensuite cet argent à l'école.

Qu’est-ce que l’ITII ?

Les Instituts des Techniques d’Ingénieur de l’Industrie (ou ITII) ont été créés à partir de 1990 dans chaque région à l’initiative de l’UIMM et d’autres organisations professionnelles pour répondre aux besoins des entreprises. Polytech Paris-Sud est partenaire de l’ITI Ile-de-France, comme plusieurs écoles d'ingénieurs en alternance de la région parisienne. Au travers d'un groupe de travail, nous réfléchissons ensemble à l'amélioration de nos formations, pédagogie, alternance, accompagnement des apprentis, mobilité internationale, relations avec les entreprises...

Comment se déroulent les enseignements académiques ?

Ils se déroulent de façon assez traditionnelle, sous la forme de cours, travaux dirigés, travaux pratiques et projets. Les enseignements se déroulent en groupes de 8 à 24 au maximum. Un travail personnel important est attendu des apprentis, en cours et en dehors des cours.

Comment les connaissances sont-elles évaluées ?

Les connaissances sont évaluées en contrôle continu (pas d’examen final). Des épreuves de rattrapage peuvent être organisées pour les apprentis en difficulté. Un bilan est fait à mi-année.

Quelle est la part du tronc commun par rapport à la spécialité ?

Les enseignements de spécialité représentent au total environ 50 % de la formation académique. Cette part varie en fonction des années : le tronc commun diminue au profit de la spécialité au fur et à mesure que l’on s’approche de la délivrance du diplôme.

Comment est évalué le travail en entreprise ?

C’est le maître d’apprentissage, aidé en cela par le tuteur enseignant, qui apprécie la qualité du travail effectué en entreprise. Ceci est quantifié au travers de fiches de suivi qui évaluent les compétences techniques de l'apprenti, mais aussi son aptitude à s'intégrer dans une équipe et à s'adapter à la vie professionnelle. Des rapports d’activité, et des soutenances, permettent à un jury d’évaluer les compétences acquises au cours de chaque année.

Que se passe-t-il si l'apprenti n'a pas validé le TOEIC après les trois années en apprentissage ?

L'apprenti dispose de deux ans, après le jury final, pour valider le TOEIC.

Y a-t-il une aide à la recherche d’entreprise ?

Une aide personnalisée à la recherche de contrat est mise en place tout au long de l'été. Rédaction de CV, simulation d'entretien, échanges par e-mail et téléphone, transmission d'offres, suivi. Les CV des admissibles sont mis à la disposition des entreprises qui souhaitent recruter un apprenti.

Avez-vous une liste d’entreprises partenaires ?

Oui, cette liste est distribuée aux admissibles lors des journées de préparation au recrutement.

A partir de quand faut-il rechercher une entreprise d’accueil ?

Le plus tôt est le mieux ! Il sera toujours temps de dire que vous renoncez à suivre cette formation si vous ne trouvez pas de contrat…

Et si on a déjà une entreprise ?

Bravo ! Ne pas oublier de le préciser dans le dossier (dans la lettre de motivation) et de joindre tout document attestant de la promesse de signature d’un contrat. La mission proposée par l'entreprise devra être validée par l'école, ainsi que l'engagement de l'entreprise à laisser partir l'apprenti pour une mission à l'étranger.

Puis-je passer un semestre d'études à l'étranger durant mes trois années d'apprentissage ?

Non. Ceci n'est pas prévu dans le cursus en alternance. En revanche, les apprentis doivent effectuer un séjour professionnel à l'étranger d'au moins huit semaines durant leur cursus. Celui-ci peut être fractionné. La période longue en entreprise de la deuxième année de contrat est recommandée pour exécuter ce séjour. Celles-ci peuvent se dérouler de deux façons :

• Mission dans le cadre de l'entreprise avec laquelle le contrat d'apprentissage est signé. Les règles normales de l'envoi d'un collaborateur à l'étranger s'appliquent. Des aides du CFA existent pour l'apprenti et l'entreprise.

• Mission réalisée avec une autre entreprise. Dans ce cas, une convention d'accueil est signée entre les deux entreprises. L'apprenti reste salarié de l'entreprise avec laquelle il a signé son contrat. Il existe un modèle légal de convention dans le cadre européen (en français, en anglais).

Dans les deux cas, les missions proposées doivent être validées par l'école.